Quels sont les bienfaits de l’aloe vera ?

Employée depuis des millénaires dans de nombreuses civilisations afin de traiter toutes sortes de maux, l’aloe vera est une plante originaire d’Afrique aux multiples vertus. 

 

Composée à 99% d’eau, l’aloe vera renferme également pas moins de 18 acides aminés ainsi qu’une multitude de minéraux, de vitamines (A, B1, B2, B3, C, E…)  et d’oligo-éléments, notamment le potassium, le calcium, le fer, le sélénium, le phosphore, le magnésium et le zinc.

 

Faisant partie de la famille des liliacées ou des Aloéacées, cette succulente possède de larges feuilles vertes aux bords dentelés. Ces feuilles sont composées de trois couches, mais seules celles renfermant le suc et le gel sont utilisées.

 

L’aloe vera en usage interne

 

Il est possible de consommer l’aloe vera sous forme de jus, de gélule ou de capsules, le gel étant réservé à l’application cutanée. Ses effets laxatifs ont été reconnus, son ingestion est donc particulièrement recommandée en cas de constipation, à raison de 2 à 3 cuillères à café de jus par jour. 

 

L’aloe vera possède également des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires et peut s’utiliser en cure chez les personnes souffrant de problèmes de digestion. Il est aussi possible de consommer de l’aloe vera afin de drainer le foie ou stimuler le métabolisme.

 

L’utilisation de l’aloe vera en cosmétique

 

Largement utilisée en cosmétique, cette plante bienfaisante fait surtout office de soin hydratant d’exception et est régulièrement incorporée à la formulation de soins hydratants, apaisants, anti-âge, protecteurs ou réparateurs.

 

L’aloe vera  est bien connue pour apporter un soulagement rapide sur les coups de soleil, les piqûres d’insecte et les petites brûlures. Elle apaise aussi de nombreuses pathologies cutanées comme l’eczéma, l’acné et le psoriasis.

 

Effets secondaires

 

Si vous optez pour de l’aloe vera frais, il faut veiller à ne pas ingérer la partie externe contenant de l’aloïne aux effets toxiques si elle est consommée pure et en grande quantité. Pour éviter ce désagrément, il suffit de racler soigneusement toutes les parties jaunes présentes dans la feuille et de ne récolter que le gel translucide. 

 

Il faut également éviter une consommation excessive de jus pouvant entraîner des crampes abdominales ou des diarrhées. L’aloe vera n’est pas recommandé chez la femme enceinte. Pour plus de sécurité, vous pouvez acheter des préparations toutes prêtes disponibles sur le marché et dénuées d’effets secondaires, sans oublier de demander conseil à un herboriste ou à votre pharmacien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *